Très longtemps, la dépression de l’enfant et de l’adolescent ne put être envisagée tant ces périodes de vie étaient associées à l’insouciance de l’enfance et de la jeunesse…

Si chez l’adulte, la mélancolie, la tristesse peuvent évoquer une sémiologie dépressive, chez l’enfant et l’adolescent, on évoquera l’irritabilité excessive, la perte de l’estime de soi, les difficultés de concentration, d’apprentissage…. etc…                                                        et chez le bébé, les troubles des grandes fonctions vitales ( alimentation, sommeil,….etc…et les difficultés d’interactions  ( retrait, expression figée…etc…).

Journées de Formation APPEA                                                                                                          http://www.appea.org  –  Paris 13ème

Advertisements