Aujourd’hui, le choix d’avoir un enfant quand on veut est offert par les moyens de contraception et s’inscrit dans un contexte de liberté…          Cela pose la question du désir, du « projet d’enfant » et de l’inscription de l’homme, de la femme, du couple dans la préméditation consciente et inconsciente de cet enfant.

Les parents vont préparer pendant la grossesse un « nid biologique et psychique » à l’enfant à naître. C’est pour eux un temps essentiel, d’abord d’introspection puis de préparation à l’accueil de l’autre, de leur bébé, un passage tout doucement de deux à trois.

Cette annonce de la grossesse trace aussi un cheminement biographique intime et personnel… L’auteure principale, c’est la jeune femme qui devient maman…La maternité est déjà inscrite dans son histoire. Alors, la nidification maternelle commence par une révision de soi, sous l’éclairage de son histoire générationnelle… cela explique aussi, en dehors de l’impact physiologique de la grossesse, pourquoi la future mère, dès les premières semaines, passe du temps à dormir et à rêver.

Ce cheminement intime, dans le mouvement du processus psychique de la grossesse fait resurgir des traces « bonnes » ou « mauvaises » enfouies dans l’inconscient.                                      « Et pour celles dont les blessures sont profondes et mal cicatrisées, la grossesse est l’occasion d’émettre des signaux de détresse »  Sylvain Missonnier Psychanalyste, Professeur en psychologie , service Périnatalité.                                                                                                                 Aujourd’hui, le suivi médical peut s’articuler autour d’espace de dialogue avec des psychologues. Prendre le temps d’écouter cette future mère et de repérer d’éventuels troubles anxieux…

Le futur père ne doit pas être oublié, lui aussi, confronté à ce travail de mémoire, peut traverser de redoutables tempêtes…Les réactions du père avant et après la naissance engendrent quelques bouleversements que l’on qualifie de  » couvade « …perturbé par le caractère énigmatique de la maternité, il peut  lui aussi, accumuler des ennuis de santé, des douleurs , une prise de poids…etc…

Etre enceinte, n’est pas une histoire solitaire, il faut être deux pour faire un bébé…              L’haptonomie, permet au père, par le toucher du foetus au travers du ventre de sa  femme, d’être dans une proximité affective avant même la naissance de son tout-petit.

Advertisements